Rêve de Serge

Rêve de Serge

rev9

un film réalisé par Claire Mercier, 2012, 36 min.

Une femme blessée par la perte de son second enfant, mort-né, cache cette blessure sans parvenir à en guérir. Parce que le verdict est sans appel : elle n’aura plus d’autre enfant. Et parce qu’elle sent que son premier fils, son seul enfant, Martin, souffre aussi de cette attente déçue d’un petit frère. Elle a beau faire, elle traîne.

Un été, dans un bar, elle rencontre un homme singulier. Est-ce un dandy, un travesti ou un artiste ? Est-ce un clown ou un christ ? Un ivrogne ? Un guérisseur ? Cet homme, c’est Serge.

Serge est malade, le cancer, “condamné” comme on dit, et pourtant le plus vivant de tous. Et, comme il est fort, il la ramène dans la fête de la vie : ils vont au cinéma, ils se promènent, ils écrivent, ils s’aiment. Bien sûr, cette rencontre est folle, elle fait exploser toutes les normes de sécurité dans lesquelles cette femme a inscrit sa vie. Et pourtant, elle est bénéfique. Plus leur rencontre s’affermit, plus elle se simplifie aussi, moins il leur reste de temps devant eux. Alors cette femme, instinctivement, se met à saisir, avec son vieil appareil photo, la silhouette, le visage de Serge, et le monde autour d’eux. La relation inclassable qui se noue entre son fils Martin, 9 ans, et Serge envahit l’écran. Serge fait entrer Martin dans un monde qu’il est sur le point de quitter. La narratrice consigne cette frontière, cette période.

rev1

rev2rev3

rev4rev5

rev6rev7

rev8rev10

rev11